Rédiger un Article de Blog efficace et bien structuré en 7 étapes

Rediger un article de blog efficace et bien structure en 6 etapes

Comment écrire un article de blog efficace ? Si comme moi, tu t’es déjà posé au moins une fois la question, alors tu es au bon endroit ! Créer un article de blog bien pensé, qui plaira à tes lecteurs et à Google, ne s’improvise pas. Au contraire, cela demande un peu de préparation et une organisation de l’information pour être sûr de faire mouche auprès de son audience. Je te propose donc ici une méthode en 7 étapes pour apprendre à bien rédiger un article de blog efficace et structuré, allant de ton idée de sujet jusqu’à la publication.

Bonne lecture !

1. Choisir un sujet attrayant pour son article de blog

La première chose à faire quand on veut écrire un bon article de blog est de choisir un sujet qui nous plaît. Ça tombe sous le sens, n’est-ce pas ? Pourtant, ce n’est pas tout ! En plus de te plaire, le sujet de ton article doit aussi intéresser tes lecteurs.

Pour trouver des idées de sujets qui feront mouche auprès de ton audience, tu peux regarder du côté des questions que les internautes se posent par rapport à ta thématique. Cela peut être sur les réseaux sociaux, dans les forums… Aide-toi aussi ton entourage, il peut être une bonne source d’inspiration !

Il est également possible de s’inspirer des sites concurrents pour étoffer sa liste de sujets, en repérant par exemple les articles les plus populaires.

Quel que soit ton domaine, l’actualité est une autre source pour dénicher des sujets. De nos jours, il y a sans cesse des actualités et certaines peuvent facilement donner des idées d’articles. Cela demande juste de consacrer un peu de temps à la veille. Et l’application Feedly est parfaite pour ça 😉 !

2. Trouver le bon mot-clé pour le référencement naturel

Un article de blog sans un bon mot-clé, c’est comme une gaufre sans sa montagne de crème Chantilly ou encore un chocolat sans sa petite noisette croquante, ça n’a pas de sens ! Avec un mot-clé savamment choisi, un article est plus appétissant pour Google, Bing et les autres moteurs et ceux-ci le mettront en avant dans leur vitrine.

Pour écrire un article de blog efficace, la seconde étape consiste donc à trouver le bon mot-clé pour optimiser le référencement naturel. C’est de cette manière que de nouveaux visiteurs viendront sur ton blog et que tu pourras alors les transformer en supers fans, prospects, clients (raye la mention inutile) avec ton contenu !

L’idée générale à retenir ici, c’est : 1 article = 1 mot-clé principal.

Rechercher un mot-clé pertinent

Pour dénicher un bon mot-clé principal, deux critères sont à prendre en compte :

  • le volume de recherche ;
  • et la concurrence (ou difficulté SEO).

En effet, le mot-clé à choisir doit être suffisamment recherché par les internautes avec une concurrence peu élevée pour avoir plus de chance de bien se positionner dans les pages de résultats des moteurs de recherche. Ceci est d’autant plus vrai pour les sites web récents qui n’ont pas ou peu d’autorité !

Ce serait quand même dommage d’écrire un super bon article de blog et de le voir reléguer à la cinquième ou sixième page de résultats, tu n’es pas d’accord ? Alors, autant passer un peu de temps à regarder ça de plus près et trouver la meilleure requête possible pour ton article.

Pour t’aider dans cette étape, des outils comme Answer The Public, Ubersuggest, Ranxplorer ou encore, les suggestions de Google, sont à ta disposition. Et si tu veux en savoir plus sur la recherche de mots-clés, je pense que cet article pourrait t’intéresser.

Petite astuce supplémentaire : utilise le mot-clé que tu as trouvé pour identifier les contenus déjà présents en première page de la SERP. Tu verras alors l’intention de recherche de l’internaute et les problématiques autours de ton sujet. Ce genre d’infos s’avère très utile au moment de rédiger son article de blog !

Compléter avec le champ lexical et sémantique

Une fois que le bon mot-clé est trouvé, on le complète avec le champ lexical. Pour cela, il suffit de sélectionner 4 ou 5 termes proches de la requête principale. Utiliser ces mots à la place du mot-clé principal apportera de la variété au texte et permettra aux moteurs de recherche de mieux comprendre de quoi parle l’article de blog.

Le champ sémantique, quant à lui, regroupe tous les termes gravitant autour de la requête principale. Il sert à enrichir le contenu et aide aussi les moteurs à comprendre le sujet traité.

3. Faire des recherches

Que l’on soit débutant(e) dans son domaine, ou au contraire, que l’on ait X années d’expérience, il faut bien admettre que l’on ne connaît pas tout d’un sujet. C’est pour cela qu’il faudra mener des recherches sur le sujet que l’on a choisi de traiter.

Cette étape demande un peu de temps et du bon sens. Internet étant une gigantesque source d’informations diverses et variées, plus ou moins fiables qui plus est, on peut donc passer un temps fou à chercher avec un risque non-négligeable de tomber sur des sources peu fiables.

Prenons un exemple. Au hasard, Wikipédia. Ce site donne des informations assez fiables la plupart du temps, mais ne l’est pas à 100 % pour autant ! L’idéal est donc de recouper les informations à partir de plusieurs sources fiables comme les sites officiels ou ceux du gouvernement.

Pour s’en sortir pendant cette étape de documentation et ne pas se sentir submerger par autant d’informations, il vaut mieux y aller par étape et rester focus sur l‘objectif du contenu à produire.

Observer les contenus existants

Lors de l’étape précédente, tu as porté ton choix sur un mot-clé principal en lien avec ton sujet d’article. Ici, l’idée est d’observer et d’étudier les meilleurs résultats fournis par le moteur de recherche quand on tape la requête ciblée.

Inutile de regarder tous les liens de la première page de résultats, seulement les 3 – 4 premiers ! On veut juste prendre en référence les meilleurs contenus disponibles actuellement et les étudier pour pouvoir mieux les surpasser 😉.

Prendre des notes

Prendre des notes

Ici, et comme son nom l’indique, il s’agit de prendre en note les informations intéressantes. Cela peut être quelques mots ou bien un bref résumé des idées développées dans un article.

Prendre des notes permet aussi de mieux structurer ses propres idées pendant la rédaction de son article.

Trier les informations

Si tu te retrouves avec trop d’informations, c’est le moment de faire le tri ! Ne garde que l’essentiel, ce qui est vraiment en rapport avec ton sujet. Cela évitera d’être hors-sujet ou de donner des informations sans aucune valeur.

L’idée n’est pas de faire un résumé de ce qui a déjà été écrit ailleurs. Ces articles sont les meilleurs à un instant t, mais rien n’est gravé dans le marbre. Ils n’ont sans doute pas traiter le sujet complètement ou celui-ci a peut-être évoluer avec le temps.

On peut donc s’inspirer de ces articles, mais sans les recopier. Google, pour ne citer que lui, n’est vraiment pas fan du plagiat et préfère l’originalité et la qualité des contenus.

Garde à l’esprit l’essentiel et ajoute ta plus-value, que ce soit tes idées, tes connaissances, ton style, ton angle d’attaque… Bref, tout ce qui fait TOI et pas une autre personne !

4. Structurer un article de blog

Étape indispensable de tout bon article de blog, elle permet aussi à celui-ci d’être efficace et pertinent !

Quand on écrit pour le web, on emploie une structure générale basée sur la technique dite de la pyramide inversée. J’ai d’ailleurs trouvé cette image sur le site lasuperagence.com qui résume très bien ce principe.

Rediger un article de blog, le principe de la pyramide inversée
Principe de la pyramide inversée (infographie proposée par le site lasuperagence.com)

Comme tu peux le voir, c’est un principe en entonnoir. Les informations principales de l’article sont données en premier, puis viennent les détails et les infos les moins importantes.

Cette structure est particulièrement bien adaptée pour les internautes pressés et les moteurs de recherche. Les uns comme les autres veulent obtenir le plus rapidement possible le contenu d’intérêt, celui qui répond exactement à leurs attentes. Celui-ci est donc placé au début de l’article de blog !

Pour entrer dans le côté technique de la création d’article de blog bien structuré, commençons par le plan détaillé !

Le plan du billet de blog

Pour être efficace, un article de blog doit posséder un plan logique et clair sans oublier d’être pertinent. Et je rajouterai explicite, c’est-à-dire avec des titres descriptifs si possible !

Un plan bien pensé facilite la lecture rapide et permet de ne retenir que les idées essentielles et majeures du sujet de l’article. Pour cela, on peut hiérarchiser les informations en utilisant les balises H2, H3 et éventuellement H4.

Les internautes ont tendance à lire les articles en diagonale pour rapidement juger de la pertinence du contenu avant de s’y attarder s’ils sont satisfaits. Ils parcourent donc rapidement l’introduction, les titres, les mots en gras et les listes à puces. Quand le contenu est structuré avec ces éléments, rendus attractifs et convaincants par tes soins, alors ton post a toutes les chances d’intéresser l’internaute et de l’inciter à poursuivre sa lecture.

Le titre H1

Le titre H1 est celui qui se trouve en haut de ton article de blog et ne doit pas être confondu avec le Title qui apparaît dans la SERP (même si très souvent, ils sont identiques !).

Quels sont les ingrédients pour faire un bon titre H1 ? Tout d’abord, le mot-clé principal (voire les secondaires) doit y être présent. Ensuite, il doit donner envie de lire le billet de blog !

En bref, le titre H1 doit être optimisé, évocateur et captivant. Il lui faut être clair sur le sujet abordé dans l’article, susciter la curiosité et charmer ton audience.

Une technique qui as fait ses preuves consiste à poser une question. Ça capte plutôt bien l’attention du lecteur. D’ailleurs, les questions du type “Comment … ?” ont pas mal de succès !

Une autre technique fait aussi des merveilles pour rendre un titre attractif, c’est le copywriting !

L’introduction (ou le chapô)

L’introduction est l’une des premières choses que les visiteurs vont lire en arrivant sur ta page. Tu as réussi à les attirer jusqu’ici, maintenant, il faut réussir à les garder. Il faut donc tout de suite capter l’attention et résumer les informations essentielles de l’article dans l’introduction.

En lisant ces quelques lignes, le lecteur doit savoir de quoi va parler l’article. C’est le principe de la pyramide inversée dont j’ai parlé plus haut. Par exemple, si le titre du billet de blog est une question, la réponse doit alors se trouver dans l’introduction.

Une méthode qui fonctionne bien pour cerner le contenu important et le résumer est la règle des 5W :

  • Who ? (qui ?)
  • What ? (quoi ?)
  • When ? (quand ?)
  • Where ? (où ?)
  • Why ? (pourquoi ?)

Le corps de l’article de blog

Pour rédiger un article de blog cohérent, beaucoup recommande de l’écrire en une seule fois pour rester concentrer sur le sujet et éviter les risques d’oublis. Je comprends la logique qu’il y a derrière.

Cependant, j’ai aussi conscience que cela n’est pas toujours évident d’avoir plusieurs heures d’affilées à disposition pour rédiger. Qui plus est, certains sujets demandent la rédaction d’articles très longs et plusieurs sessions d’écriture peuvent alors s’avérer nécessaires. Dans ces cas, je n’ai qu’un seul conseil : faire en sorte de compléter la sous-partie en cours de rédaction et de ne pas la laisser en suspens entre deux sessions.

Rédiger un article de blog

Sinon, pour créer un article de blog bien structuré, les listes à puces ou numérotées sont idéales. Elles sont très efficaces pour aider à restituer les infos que cherchent les lecteurs ou à résumer une partie.

Enfin, un texte bien aéré participe à garder l’attention du lecteur et facilite la lecture sur les écrans. Il est préférable aussi de faire des paragraphes courts et d’utiliser le gras pour mettre en relief les mots ou groupe de mots importants. De la même manière, les phrases courtes sont à privilégier tout en parsemant quelques phrases longues (mais pas trop) pour donner du rythme à l’ensemble.

La conclusion

Habituellement, une conclusion sert à résumer un texte et à ouvrir le débat (petit flashback de l’époque du lycée !). Sur le web, c’est aussi le cas, mais pas seulement ! Dans un article de blog, une bonne conclusion contient toujours un call-to-action (CTA), ou appel à l’action.

En bref, la conclusion est souvent l’occasion de :

  • récapituler les idées importantes développées dans le corps du texte,
  • proposer d’autres articles sur un sujet similaire pour prolonger la lecture,
  • demander de faire une action précise.

Selon l’objectif recherché, le CTA peut prendre la forme d’un partage de l’article sur les réseaux sociaux, d’un commentaire, ou encore, d’une inscription à la newsletter.

Les illustrations

Les images sont d’importance, car elles contribuent aussi à garder l’attention du lecteur.

Elles rendent la lecture plus agréable en aérant le texte et peuvent appuyer un argumentaire ou l’alléger si besoin. Bien souvent, “une image vaut 1 000 mots” !

Parmi les illustrations qui ont la cote en ce moment, on trouve les infographies. Et ce n’est pas pour rien ! Elles sont très pratiques : en un coup d’œil, elles donnent un maximum d’informations synthétiques, généralement des données chiffrées.

Sinon, un article peut être illustré à l’aide de ses propres images ou d’images libre de droits. J’ai d’ailleurs réuni dans cet article 12 sites de banques d’images gratuites à télécharger pour enrichir tes articles de blog.

5. Relire son texte plusieurs fois

Cette étape n’est pas à faire à la va-vite ! Il ne faut surtout pas la négliger. Non seulement, elle permet de détecter et de corriger les coquilles, les fautes de français et les répétitions, mais aussi de s’assurer de la bonne lisibilité de son texte.

Si un paragraphe est hors-sujet, il est alors préférable de le supprimer pour garantir la cohérence de l’ensemble de l’article. Même si c’est dur de sacrifier une partie de son travail, c’est pour la bonne cause ! La qualité de l’article sera meilleure et il plaira davantage aux lecteurs et aux moteurs de recherche.

Le mieux est de prévoir au moins deux relectures avant de publier. La première peut se faire à voix haute, c’est très efficace pour déceler les fautes, les répétitions et les phrases trop longues. Une autre relecture à froid, 1 jour ou 2 après la rédaction, permet de prendre un peu de recul par rapport au sujet et au texte en lui-même. On est plus reposé pour débusquer les erreurs restantes.

Enfin, si besoin, un correcteur d’orthographe et de grammaire peut être utilisé pour terminer les corrections.

Rédiger un article de blog efficace et bien structuré en 7 étapes

6. Optimiser son article de blog

Bien que l’on écrit d’abord pour les humains, il n’en reste pas moins que l’on doit aussi optimiser notre article de blog pour les moteurs de recherche pour être bien référencé. J’ai donc dressé ici une liste des principales zones à optimiser pour rendre un article efficace et SEO-friendly.

Le Title et la Meta description

Une fois l’article de blog rédigé, il faut penser à écrire les balises Title et Meta description.

En ce qui concerne le Title, il doit contenir le mot-clé principal, que cette balise soit similaire au titre H1 ou non. De plus, le Title ne doit pas être trop long, sous peine d’être coupé lors de son affichage dans la SERP. Dans l’idéal, il est composé de 4 à 10 mots.

Il doit attirer l’attention de l’internaute et lui donner envie de cliquer sur le lien. Tout comme pour le titre H1, le copywriting peut rendre cette balise accrocheuse et captivante. Mais il doit rester honnête et cohérent avec le contenu de l’article. Et pour finir, il doit être tout à fait unique !

Pour ce qui est de la meta description, les mêmes recommandations s’appliquent, hormis pour la longueur (environ 900 pixels). Si tu es intéressé(e), mon article sur la meta description te permettra d’en savoir plus sur son optimisation.

Les liens internes et externes

Les liens sont un des piliers du SEO. Ils ont aussi l’avantage d’enrichir un article de blog en apportant des connexions avec d’autres thèmes proches du sujet traité.

En sélectionnant des sites de qualité pour les liens externes, c’est montrer aux lecteurs que tu cherches à bien les informer et cela renforce ta crédibilité auprès d’eux. Quant au maillage interne, celui-ci donne l’occasion de valoriser tes autres articles et de démontrer la cohérence de l’ensemble du blog.

Les images

Les images contribuent au référencement naturel d’un article de blog, à condition qu’elles soient bien optimisées.

Les moteurs de recherche sont aveugles face aux images et il faut donc les aider à les comprendre. Pour cela, la balise “ALT” doit être remplie pour leur permettre de savoir de quoi parle l’image, et ainsi, de l’indexer.

La taille du fichier image et son nom ont aussi de l’importance. Un fichier trop lourd pénalise la vitesse de chargement de la page. Il faut donc penser à compresser ses images avant de les insérer dans l’article de blog. Pour ce qui est du nom de fichier, celui doit être explicite et contenir le mot-clé pour qu’il plaise au moteurs de recherche.

7. Planifier et promouvoir l’article de son blog

Lorsque l’on tient un blog, avoir des sujets et des articles d’avance est fondamental. On n’en jamais à l’abri d’être malade, en vacances, ou tout simplement en panne d’inspiration ou de motivation.

Anticiper ces périodes en planifiant des articles contribuera à toujours offrir un contenu régulier et abouti aux lecteurs. Et Google adore ça aussi ! Qui plus est, en programmant les billets de blog aux meilleures heures, ils auront plus de chances de toucher l’audience ciblée.

Une fois l’article publié, tout ne s’arrête pas là, bien au contraire ! Il faut ensuite le promouvoir et le faire vivre. Il peut alors être diffuser sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Pinterest, Instagram, etc., pour lui donner de la visibilité. La newsletter est aussi un bon moyen de faire connaître son contenu fraîchement publié.

Promouvoir un article de blog sur les reseaux sociaux

Enfin, il faut savoir que les commentaires sont pris en compte par les algorithmes des moteurs. Donc en y répondant, le contenu est actualisé, ce qui est bénéfique pour le référencement naturel. Cela contribue également à créer une relation de confiance avec les lecteurs (ils n’écrivent pas dans le vide et ça incite d’autres personnes à laisser des commentaires à leur tour !).

Conclusion

Dans cet article, je t’ai donné un process pour rédiger un article de blog efficace et bien structuré. Il peut t’aider à organiser tes pensées et tes idées si tu en ressens le besoin.

Néanmoins, ce n’est pas un process inflexible. C’est-à-dire que si tu a envie de commencer par le corps du texte et de finir par le titre, et bien, tu peux ! Tu es libre de rédiger ton article dans l’ordre qui te convient le mieux. Le tout est de ne rien oublier ! Personnellement, j’aime bien commencer par faire un titre provisoire, puis le plan, le corps du texte, la conclusion et finir avec l’introduction, les images et l’optimisation. Et je trouve mes mots-clés et fait mes recherches pour plusieurs articles en une seule fois pour gagner du temps. C’est ce que j’ai fait pour cet article par exemple 😉.

Pour terminer, je te propose de télécharger gratuitement la checklist qui se trouve à la fin de l’article. Elle reprend toutes les étapes décrites ici et pourra t’aider à ne rien oublier pendant tes futures rédactions.

Laisse-moi un commentaire si tu vois quelque chose à ajouter pour compléter ce sujet, ou tout simplement pour me dire ce que tu penses de cet article 🙂.

Jessica

Partage l'article sur tes réseaux sociaux préférés !
  •  
    9
    Partages
  • 2
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
Posté le : 14 octobre 2020

20 commentaires sur “Rédiger un Article de Blog efficace et bien structuré en 7 étapes

  1. très intéressant Jessica.
    C’est vrai qu’il y a une certaine discipline à respecter pour écrire un bon article de Blog. De prime abord, ça a l’air compliqué mais, quand on respecte ses règles, les résultats sont là et on acquiert de plus en plus de facilité à le faire.
    Merci pour cet article,

    1. Merci à vous deux 😊
      C’est vrai qu’au début, ça prend un peu de temps pour tout assimiler, mais à force de le faire, cela devient une routine et on le fait sans même y penser.

  2. J’ai beaucoup aimé cet article qui est super intéressant pour moi en tant que blogueuse et c’est vrai que certains principes je ne connaissais pas et n’appliquais pas tel que la pyramide inversée. Merci pour cet article très bien fait !

  3. Merci pour cet article. C’est mon point faible la rédaction, je commence tout juste à adopter la méthode de la pyramide inversée mais ce n’est pas simple. Je suis encore formaté par la forme de rédaction du lycée.

    1. Oui, je comprends, pas facile de changer ses habitudes, mais tu verras qu’avec le temps et de la persévérance, ça deviendra facile et tu le feras sans même y penser 😉
      Merci à toi !

  4. Article complet et très intéressant ! J’aime beaucoup le rappel à la liberté de rédiger son article dans l’ordre que l’on veut ! Et je ne connaissais pas le principe de la pyramide inversée !

    1. Merci beaucoup 😊 !
      Oui, c’était important pour moi de le souligner. Car si on se sent frustré lorsque l’on rédige en suivant en process trop rigide, cela se ressent dans le texte, je trouve. On peut aussi se dégoutter d’écrire et abandonner, ce n’est pas le but recherché ici, bien au contraire 🙂

    1. C’est vrai que ça peut être long au début pour rédiger un article de blog en pensant à tous les détails. Ne te décourages pas, tu verras qu’avec de l’entrainement et de la persévérance, tu gagneras en rapidité et en fluidité. Les choses te viendront alors naturellement 🙂.
      Merci pour ton message et force à toi !

  5. Excellent article Jessica, merci! Je ne connaissais pas du tout le principe de la pyramide inversé… je vais tester ça dès cette semaine 🙂

  6. Merci Jessica pour cet article !
    J’ai du coup un doute sur la structure de mes articles. Le titre H1 doit-il être remis en première ligne de texte ou juste dans l’ongle titre sur WP?

    1. De rien, merci à toi de m’avoir lue 😊
      Juste dans l’onglet titre de WP, sinon ça fait doublon. J’ai regardé ton site (très chouette dit en passant) et tu n’as qu’un seul H1 dans tes articles, c’est nickel 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :