Comment choisir ses mots-clés pour un blog ? 4 étapes à suivre

Comment choisir ses mots-cles

Choisir des mots-clés est une étape incontournable lorsque l’on crée son blog. Cela fait parti de la stratégie de référencement naturel que tout blog ou site web devrait mettre en place dès le début. Si on part bille en tête sans stratégie, sans mots-clés soigneusement sélectionnés, on prend alors le risque d’essayer de se positionner sur des mots-clés trop concurrentiels ou à très faible volume de recherche. En vain. Perte de temps et trafic proche du néant garantis ! Si tu veux éviter ce genre de mésaventure, tu es au bon endroit. J’explique dans cet article comment choisir ses mots-clés en suivant simplement 4 étapes.

Pour commencer, il te faudra trouver et lister les mots-clés en lien avec ton blog. Pour cela, tu peux t’aider d’outils SEO par exemple, mais aussi de tes concurrents ! Ensuite, il faudra regarder du côté de la popularité et du volume de recherche pour estimer l’intérêt des mots-clés. La longue traîne peut également s’avérer très utile pour bien référencer son blog. On termine avec un peu de tri et tu as une liste de mots-clés pertinents pour générer un trafic qualifié.

Je t’invite à lire la suite si tu veux plus de détails sur ces 4 étapes.

Étape 1 : choisir ses mots-clés principaux et secondaires

Un mot-clé (ou une requête-clé) correspond à ce que l’internaute tape dans la barre de recherche de Google ou de tout autres moteurs de recherche. Il cherche donc une réponse à sa question qui soit précise, et ce, le plus rapidement possible.

Les chiffres le montrent bien, les internautes ne veulent pas perdre de temps pour obtenir l’information demandée. Ils ne vont que rarement sur la seconde page de résultats et se concentrent sur les premiers résultats. Évidemment, les moteurs de recherche l’ont bien compris et améliorent sans cesse leurs algorithmes pour répondre à ce besoin. En conséquence, pour un propriétaire de site web ou de blog, l’objectif est donc d’apparaître dans les premiers résultats sur un maximum de mots-clés différents. Mais, encore faut-il que ceux-ci soient bien ciblés !

La première étape de la recherche de mots-clés consiste donc à trouver et à lister les requêtes principales et secondaires tout en gardant bien en tête sa thématique.

Faire une liste provisoire

Commence par ouvrir et nommer une feuille de calcul Excel ou une GoogleSheet. Ce document sera ta base de travail. De liste provisoire, elle va progressivement évoluer vers une liste définitive de mots-clés pertinents pour le référencement naturel de ton blog.

Ensuite, note dans une colonne tous les termes qui servent à décrire ton activité et qui te viennent spontanément à l’esprit. Tu peux aussi demander autour de toi (famille, amis, collègues). Pense aussi au vocabulaire usuel et technique, aux synonymes, etc. ! Cela peut aussi bien être un seul mot qu’une expression ou une phrase. Essaie de rassembler dans ton document au moins une cinquantaine de termes.

Étoffer cette liste à l’aide d’outils SEO

Une fois que tu as bien essoré ton cerveau, tu peux t’aider des outils SEO pour allonger ta liste de mots-clés. Il en existe plusieurs, certains sont gratuits et d’autres payants. En voici quelques-uns :

L’outil de planification de Google est gratuit, mais il faut faire au préalable une campagne Google Ads pour pouvoir l’utiliser. Ubersuggest, développé par Neil Patel, était jusqu’à récemment gratuit. Cependant, il est toujours possible de faire une recherche de 3 mots-clés par jour sans payer d’abonnement. Avec Ranxplorer, on passe à 10 recherches gratuites par jour. D’ailleurs, avec ce dernier, il est également possible de prendre une offre ponctuelle d’une durée de 7 jours (analyse jusqu’à 50 mots-clés) sans abonnement. Quant à Moz, Ahrefs et Semrush, ce sont des logiciels payants avec des versions gratuites limitées. Personnellement, j’aime bien utiliser Ubersuggest couplé à Ranxplorer. Je trouve qu’ils font bien le taf.

Outil Ubersuggest
L’outil Ubersuggest

Mais revenons à nos moutons. Après avoir choisi ton outil SEO, tape les mots-clés trouvés jusqu’à présent. Une liste de suggestion s’affiche et tu n’as plus qu’à les rajouter à ta liste en utilisant la fonction “Exporter” (fichier .csv). Tu commences maintenant à avoir un beau listing. Allez, on continue !

Étudier les requêtes-clés de ses concurrents

Ici, nous allons nous intéresser aux principaux concurrents de ton blog. On se rassure tout de suite, il n’y a pas de mal à observer ce que fait la concurrence. C’est même plutôt recommandé. Sache que tout le monde le fait, de la grosse boîte du CAC 40 jusqu’au petit garagiste du coin. Pourquoi s’en priver ?

Pour trouver les requêtes sur lesquelles tes concurrents se positionnent, les outils cités juste avant seront très utiles. Il suffit d’indiquer l’adresse du site web et de regarder le tableau de mots-clés. Parcours-le pour détecter les requêtes-clés qui t’auraient échappé(e) jusqu’à présent. Cette recherche peut être faite pour 2 ou 3 sites web max.

Exemple d etude d un site web avec Ranxplorer
Exemple d’étude d’un site web avec l’outil Ranxplorer

À présent, tu devrais avoir recensé plus d’une centaine de mots-clés, et même bien plus ! Parmi eux, certains ont plus de potentiel que d’autres pour être bien référencé. Nous allons voir comment, dans l’étape suivante, on peut estimer tout cela.

Étape 2 : estimer le potentiel de chaque mot-clé choisi

Choisir ses mots-clés sans connaître leur intérêt ni leur faisabilité, ce n’est pas très efficace comme stratégie d’optimisation SEO, il faut bien l’avouer. Deux critères sont à prendre en compter pour estimer le potentiel que peuvent avoir les requêtes sélectionnées. Il s’agit du volume de recherche et la difficulté SEO (ou niveau de concurrence).

Volume de recherche

On peut facilement trouver cette donnée grâce aux outils cités à l’étape 1. À noter aussi que le volume de recherche indiqué est mensuel et qu’il peut être corrélé à la difficulté SEO dans certains cas. C’est-à-dire qu’un mot-clé avec un volume de recherche très élevé aura très souvent une forte concurrence. Se positionner sur ce type de mot-clé sera donc difficile et il faudra énormément de temps pour arriver en première page de Google. Qui plus est, pour un site web nouvellement créé, c’est encore plus dur d’y parvenir que pour un site ancien !

En s’aidant d’Ubersuggest par exemple, le tableau Excel est donc à compléter en notant dans la seconde colonne le volume de recherche associé à chaque mot-clé.

Recherche de mots-cles avec Ubersuggest
Exemple de recherche de mots-clés avec l’outil Ubersuggest (vol = volume de recherche et SD = difficulté SEO)

Saisonnalité

Je fais ici un petit aparté pour parler de la saisonnalité, c’est-à-dire de la répétition d’événements d’une année sur l’autre ! Cela peut être les saisons, bien sûr, mais aussi des fêtes (Noël, fêtes des pères, des mères…), des rencontres sportives (Jeux Olympiques, Mondial de foot…), des salons (agriculture, automobile, loisirs créatifs, voyage…), etc..

Quand la thématique du blog rencontre ce genre de phénomène, il faudra cibler des mots-clés adaptés et les travailler plusieurs semaines (mois) à l’avance pour anticiper l’événement en question. Par conséquent, il sera nécessaire dans ce cas d’observer le volume de recherche sur une année ou plus. Et ça tombe bien, Google Trends est parfait pour ça !

Google Trends - saisonnalite des mots-cles
Exemple de saisonnalité avec l’outil Google Trends

Difficulté SEO

La difficulté SEO est ce qu’on assimile généralement au niveau de concurrence d’un mot-clé. Cet indicateur estime donc la concurrence dans le cadre d’une recherche organique. Notée de 0 à 100, plus la valeur est élevée et plus le mot-clé est concurrentiel.

On peut retrouver cette donnée dans Ubersuggest ou Ranxplorer (dans cet outil, la difficulté SEO est nommée SEO KD) par exemple. Il suffit donc de la reporter dans le document de travail dans une troisième colonne.

Une autre méthode pour déterminer la difficulté SEO consiste à regarder la première page de résultats Google (SERP) pour un mot-clé donné. Si elle ne présente que des sites importants du type Wikipédia, grandes marques, gouvernement, magasines, etc., en bref des sites anciens et/ou à forte notoriété, alors le mot-clé est à éviter ! En effet, il est très difficile de les surclasser quand un blog est tout jeune.

Étape 3 : trier pour mieux cibler ses mots-clés

Maintenant que l’on a une longue liste de mots-clés avec les données qui vont bien, il faut un peu nettoyer tout ça et trier pour ne garder que les requêtes intéressantes pour positionner son blog et donc, générer un trafic qualifié.

Nettoyage des données

Pour commencer, il faut supprimer les éventuels doublons qui peuvent être présents dans le fichier de travail. Pour éviter de passer en revue un à un chaque mot-clé, voici une astuce pour gagner du temps.

Dans le fichier Excel, il faut d’abord sélectionner toutes les colonnes avec les données, puis aller dans “Accueil > Trier et filtrer > Filtrer”. Ensuite, toujours en gardant les colonnes sélectionnées, il faut se rendre dans “Données > Supprimer les doublons”. Normalement, une boîte de dialogue s’ouvre. Dans celle-ci, il y a une liste avec le nom de chaque colonne. La colonne “Mots-clés” doit être cochée et les autres décochées comme sur l’image ci-dessous. Il ne reste plus qu’à valider et voilà, les doublons sont éliminés !

Supprimer les mots-cles en doublon dans un fichier Excel
Supprimer les mots-clés en doublon dans un fichier Excel (les valeurs sont fictives.).

Choix des mots-clés

Passons au tri et au classement des mots-clés pour pouvoir sélectionner ceux qui sont les plus intéressants pour son blog !

En utilisant la fonction tri sur la colonne “Volume de recherche” (le bouton à côté du nom), on peut classer les valeurs de la plus grande à la plus petite.

  • Comme on l’a vu juste avant, les mots-clés avec un fort volume de recherche (> 10 000) et une difficulté SEO importante (> 50) sont clairement à éviter (du moins, au lancement d’un blog).
  • Toutes les requêtes dont le volume est inférieur à 50 recherches par mois ne sont pas intéressantes. Ces requêtes vont apporter très peu de visites. On peut donc les laisser de côté pour l’instant.
  • Quand le volume de recherche est compris entre 1 000 et 10 000 avec une difficulté SEO inférieure à 35 (voire 20), les requêtes sont bien plus intéressantes ! Si en plus, on arrive à évaluer l’intention d’achat qui y est liée, on peut alors prioriser ces mots-clés. C’est-à-dire que plus l’intention d’achat est élevée, plus le mot-clé est à travailler en priorité.
  • En ce qui concerne les mots-clés avec un volume de recherche entre 50 et 1 000 et une difficulté toujours inférieure à 35, ils sont également intéressants. Ils sont à garder et seront à utiliser après ceux définis au point précédent.

Pour ce qui est des mots-clés qui n’ont pas été retenus, ils pourront encore servir comme mots-clés secondaires ou pour étoffer le champ sémantique des articles. Voilà, de la liste provisoire de la première étape, nous nous rapprochons de plus en plus d’une liste définitive.

Comment choisir ses mots-cles en 4 etapes

Étape 4 : compléter avec la longue traîne

Comment choisir ses mots-clés sans parler des mots-clés longue traîne ? C’est tout bonnement impensable !

La longue traîne qualifie l’ensemble des mots-clés à faible volume et concurrence qui a l’avantage de représenter environ 80 % du trafic d’un site web quand ils sont additionnés. Ce qu’il faut retenir ici, c’est qu’il est plus intéressant en terme de trafic qualifié de se positionner sur un ensemble de requêtes précises à faible volume de recherche. Il sera aussi plus facile et plus rapide d’être bien référencé avec ce type de requêtes.

Longue traine
Concept de la longue traîne (source : www.miss-seo-girl.com)

Nous allons donc compléter notre liste en ajoutant des mots-clés longue traîne (expressions de 3 mots ou plus). Pour cela, Google peut encore nous aider grâce à ses suggestions et ses recherches associées !

Il ne reste plus qu’à les insérer dans le fichier Excel et de regarder les volumes de recherche et la difficulté SEO (pour être sûr de ce côté-là).

Et voilà, nous venons de voir comment choisir ses mots-clés pour son blog. Ne néglige aucune étape, c’est important ! D’ailleurs, cette liste de mots-clés t’aidera aussi pour ta stratégie de contenus. En ajoutant un suivi régulier de l’évolution des mot-clés, ton blog devrait obtenir un bon positionnement sur Google. Quand ta liste est épuisée, n’oublies pas de choisir de nouveaux mots-clés afin de continuer à faire vivre ton blog et à améliorer ton SEO.

N’hésite pas à commenter ou à partager cet article s’il t’a aidé ou plu ! Prends soin de toi !

Jessica

Partage l'article sur tes réseaux sociaux préférés !
  •  
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages
  •  
    7
    Partages
  •  
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
Posté le: 13 juillet 2020, par :

3 commentaires sur “Comment choisir ses mots-clés pour un blog ? 4 étapes à suivre

Laisser un commentaire

Reçois la Checklist GRATUITE "Écrire et Optimiser son article de blog sans rien oublier" !